Accueil
Contact par mail
Réaccordez votre guitare
Un clavier de piano logique
Le piano magique existe enfin!
Exploitez à fond les outils de recherche de type locate
Le jeu des chiffres et des lettres
Quelques trucs pour Linux en ligne de commande
Petites considérations écolo
Photos des Alpes et d’ailleurs
Blog III
Retrouvez-moi sur Facebook
Retrouvez-moi sur Twitter
Réfléchissez un peu avant de faire comme tout le monde...

Quittez le troupeau : libérez votre guitare !

In EnglishIn italiano

Mis à jour le 08 août 2016

Cliquez sur les boutons pour accorder les six cordes de votre guitare en tierces majeures (M3)

Mi grave La bémol grave Do grave Mi aigu La bémol aigu Do aigu

(accordage standard en bas de page)


Tous les accords diatoniques en un coup d’oeil !

Gamme majeure (ici ré majeur)

ré majeur
Il suffit de monter ou descendre le manche pour obtenir TOUTES les autres gammes majeures !


Gamme mineure (ici si mineur)

si mineur
Il suffit de monter ou descendre le manche pour obtenir TOUTES les autres gammes mineures !


Sommaire

La guitare est plus souple que le clavier

L’uniformité est à portée de main

Résumé des avantages d’un accordage régulier et périodique

Les barrés en accordage standard : on fait feu de tout bois...

...et le carcan est bien rigide

Adieu les barrés : votre index vous dit merci

Avec TuxGuitar, recyclez vos tablatures

Tableaux d’accords

Références, commentaires



Tierces majeures : un nouvel accordage qui change tout

La guitare est plus souple que le clavier

Bien que ce ne soit pas tout à fait un instrument à sons fixes, la guitare est aussi, bien sûr, un instrument de tempérament égal : les distances entre les frettes de pratiquement toutes les guitares actuelles respectent les rapports de fréquence propres au tempérament égal. L'accord traditionnel de la guitare introduit pourtant une irrégularité majeure : la deuxième corde est 2 tons au dessus de la troisième corde (intervalle de tierce majeure), alors que toutes les autres cordes sont accordées 2½ tons au dessus de la corde immédiatement plus grave (intervalle de quarte). Toutefois le guitariste a un avantage décisif sur le joueur de clavier, même électronique : non seulement il peut à tout moment accorder sa guitare comme il le souhaite, mais surtout il n'est pas prisonnier d’une disposition matérielle incontournable, car le manche de la guitare est à la base uniforme.

L’uniformité est à portée de main

Plusieurs fois je m'étais demandé s'il serait envisageable d'éviter cette discontinuité d'intervalle entre la 3ème et la 2ème corde. Le premier réflexe est de tenter d'accorder toutes les cordes en quartes. On augmente alors l'intervalle entre la 3ème et la 2ème corde d'un demi-ton, pour qu'il soit égal aux autres intervalles, soit une quarte. On se heurte alors à de gros problèmes de doigté, déjà pour des accords simples. C'est bien ainsi qu'on accorde en général la guitare basse, mais on ne l'utilise pas normalement pour jouer des accords. J'ai donc opté pour l'autre solution, c'est-à-dire que j'ai appliqué à toutes les cordes l'intervalle entre la 2ème et la 3ème. Autrement dit j'ai accordé ma guitare en tierces majeures (M3 pour faire court).

Depuis ce jour, mon rapport avec la guitare a totalement changé. Avant, je m'évertuais à reproduire et à mémoriser des compositions, sans aucun espoir de m’approcher un tant soit peu du niveau des grands interprètes. Aujourd'hui j'improvise le plus souvent, et si je m'inspire d'une musique existante, je n'ai plus à bûcher pour acquérir les automatismes, car grâce à l'uniformité de l'instrument on a tôt fait d'en jouer naturellement, un peu comme l'on chante. En fait on pourrait presque dire avec notre ami JSB « So spielt das Instrument von selber » ! [3]

Résumé des avantages d’un accordage régulier et périodique

Outre la facilité des triades, des accords enrichis et de la transposition, l'accord en tierces majeures va vous donner très vite la maîtrise des renversements d’accords, qui constituent incontestablement un aspect essentiel de la musique. Aspect toutefois complètement négligé dans la pratique ordinaire de la guitare d'accompagnement, où l’on se contente souvent de répéter le maximum de notes de l'accord, en essayant de garder la basse spécifiée mais sans grand égard aux volumes et octaves relatifs de la fondamentale, de la quarte, de la quinte, etc. Cela est particulièrement flagrant avec les barrés en accord standard.

Les barrés en accordage standard : on fait feu de tout bois

Détaillons ce dernier aspect :

Analyse de la composition des accords barrés en accordage standard mi/la/re/sol/si/mi
fa majeur I sib majeur III réb majeur II
fa majeur I sib majeur III réb majeur II


Il semble qu'on rajoute des octaves supérieure ou inférieure en toute anarchie. Il peut bien sûr être intéressant pour l'accompagnement de rendre un son plus puissant, en apparence plus riche peut-être, mais on perd le contrôle sur ce qu'on joue. En particulier on fait comme si les renversements n'avaient aucune signification. Pourtant si par exemple on joue en arpèges les 3 notes de l'accord parfait (état fondamental), puis l'accord de sixte (1er renversement) et l'accord de quarte et sixte (2ème renversement), ce n'est pas du tout la même chose ! (voir [7])

...et le carcan est bien rigide

Avec la manière traditionnelle d’accorder la guitare, on a :

Dans les 3 cas, les triades propres sont sur les cordes 2, 3 et 4. En ne jouant que ces cordes, on peut donc transposer un accord propre le long du manche, mais pas en travers du manche, ce qui limite beaucoup les possibilités. La position des notes supplémentaires (7ème mineure ou majeure, 6ème, etc) change suivant le type (I, II ou III) du barré, et pose problème, car il n'y a généralement plus de doigt disponible pour les jouer et donc pour enrichir la triade. Il en est de même pour les accords augmentés. Pour les accords diminués, on oublie : ils sont quasiment injouables de cette manière.

Adieu les barrés : votre index vous dit merci

Avec l'accord en tierces majeures, les barrés ne sont jouables facilement que pour les accords augmentés et mineurs, avec dans ce dernier cas tous les renversements possibles pour des effets intéressants. Mais la technique des barrés n’a plus vraiment de raison d’être quand on accorde sa guitare en tierces majeures et qu’on peut transposer en travers du manche. La guitare dans l'ensemble va rendre un son plus propre et plus précis. Pour accompagner des chansons de manière simple, le son — sans amplification — risque d'être moins puissant.

Avec TuxGuitar, recyclez vos tablatures

Si vous vous piquez au jeu mais que vous ne pouvez renoncer aux tablatures, réjouissez-vous : les adapter à une nouvel accordage de la guitare est chose facile. Il suffit d’installer le remarquable logiciel libre nommé TuxGuitar, écrit en java et donc fonctionnant sur toutes les plateformes (e.g. Windows, Linux et Mac). Vous pourrez adapter vos tablatures même avec une guitare à 7 cordes !

Tableaux d’accords

Voici les principaux exemples de doigtés pour une guitare accordée en tierces majeures. À part au niveau du sillet où certaines cordes seront jouées à vide, les doigtés restent strictement identiques lors d'une transposition le long de la plaque de touche. Il en va de même lors d'une transposition transversale, sauf bien sûr aux bords de la table de touche. Par conséquent, pour les accords enrichis en particulier, on devra parfois recourir à des variantes dans la position des notes supplémentaires (sixième, septième, neuvième, etc.) lorsque la position normale serait en dehors de la plaque de touche.

Ces diagrammes ont été réalisés en utilisant TuxGuitar.


Accords fondamentaux en do majeur pour l’accordage mi/lab/do/mi/lab/do
do majeur fa majeur sol 7
do majeur fa majeur sol 7


Accords secondaires en do majeur pour l’accordage mi/lab/do/mi/lab/do
ré mineur mi mineur la mineur
ré mineur mi mineur la mineur
si diminué
si diminué


Accords enrichis de do majeur pour l’accordage mi/lab/do/mi/lab/do
do majeur 6 do majeur 9 do majeur M7
do majeur 6 do majeur 9 do majeur M7


Accords suspendus pour l’accordage mi/lab/do/mi/lab/do
do sus2 do sus4
do sus2 do sus4


Renversements de l’accord de do majeur pour l’accordage mi/lab/do/mi/lab/do
do majeur do majeur r1 ou do maj/mi do majeur r2 ou do maj/sol
do majeur do majeur r1 do majeur r2


Accords fondamentaux en do mineur pour l’accordage mi/lab/do/mi/lab/do
do mineur fa mineur sol 7
do mineur fa mineur sol 7


Renversements de l’accord de do mineur pour l’accordage mi/lab/do/mi/lab/do
do mineur do mineur r1 ou do min/mi do mineur r2 ou do min/sol
do mineur do mineur r1 do mineur r2


Le reste à l’avenant... Grâce à l’accordage en tierces majeures, les structures d’accords ci-dessus restent valables dans toutes les tonalités, par translation le long ou en travers du manche. Si vous souhaitez faire sonner davantage de cordes, gardez à l’esprit que vous pouvez toujours rajouter la même case trois cordes plus haut ou plus bas(octave). Pour l’accordage en tierces majeures comme pour tout autre, TuxGuitar peut aussi vous fournir une pléthore de variantes de positions et de doigtés, bien que cela soit généralement inutile avec l’accordage M3.


Références, commentaires

Ajoutez votre commentaire.

Cette façon régulière et périodique d'accorder la guitare a récemment fait l’objet d’un article sur Wikipedia [2] (en anglais). Comme cet article donne de nombreuses références, je me contenterai d’un lien vers le site le plus complet que je connaisse sur le thème de la guitare en tierces majeures. Vous y trouverez des trucs et astuces en même temps qu’un important matériel théorique et musical [5] (en anglais).

  1. [2]     Major thirds tuning - Wikipedia, the free encyclopedia (en anglais)
  2. [3]     « Ainsi l'instrument joue tout seul. »
  3. [5]     M3 Guitar -- Play any style of music on an electric or acoustic guitar tuned in major thirds
  4. [7]     MAX D'OLLONE, Le langage musical, Éditions La Palatine. tome 2, p.70

Cliquez sur les boutons pour retourner à l'accordage standard

Mi grave La Ré Sol Si Mi aigu

(accordage tierces majeures en haut de page)