Si vous avez atterri sur mon site en cherchant une manière rationnelle d’accorder la guitare ou pour savoir pourquoi les touches de piano sont se pas arrangées régulièrement, vous savez que je suis un défenseur acharné de l’accordage uniforme, que ce soit pour la guitare ou d’autres instruments qui sont boîteux du simple fait qu’ils perpétuent des concepts qui n’ont plus cours et des erreurs fâcheuses. Réjouissons-nous que le quatuor à cordes n’en fasse pas partie. 

En ce qui concerne l’accordage de la guitare en tierces majeures, je ne fais pas qu’exprimer des considérations théoriques. Je sais de quoi je parle tout simplement parce que je sais ce que je pouvais faire avant d’utiliser les tierces majeures et ce que je peux faire maintenant, et je peux vous dire qu’il n’y a pas photo. 

Avec l’accordage standard, j’avais d’abord essayé des chansons de variétés, des airs de folk, pour finalement me mettre à travailler assez sérieusement des classiques. Je pouvais jouer des dizaines de morceaux classiques de différentes époques. Ce faisant, JE ME SENTAIS TOUJOURS COMME UN AUTOMATE OU UN CHIEN SAVANT...

Jusqu’à ce qu’un jour je me décide à réaccorder ma guitare, et alors j’ai su tout de suite que rien ne serait plus comme avant. Avec l’accordage en tierces majeures C’EST MOI QUI SUIS AUX COMMANDES. Je sais toujours où j’en suis et ce que je peux tenter. Je sais quel accord je suis en train de jouer et dans quelle gamme. En dépit de mon niveau modeste, je peux expérimenter et produire des airs sympa. Cela vient bien sûr du fait que la répartition des notes est LOGIQUE. Comme elle est logique, elle se réduit à un très petit nombre de doigtés et devient très vite intuitive. Achèteriez-vous une voiture dont le volant doit être tourné deux fois plus pour tourner à droite que pour tourner à gauche ? Pensez-vous que vous vous y habitueriez facilement ? Peut-être bien que les auto-écoles seraient pour parce qu’alors passer son permis demanderait beaucoup plus de leçons...

 « L’arrangement présentant des touches longues pour do majeur et des touches plus courtes pour les demi-tons intermédiaires remonte au XVe siècle » (Wikipedia). 
HÉHO LES MECS RÉVEILLEZ-VOUS !

À propos du clavier uniforme :
 « Cette invention aura remplacé le piano actuel dans cinquante ans ! » -- Franz Liszt 
« Si je devais recommencer ma carrière ce serait avec ce piano. » -- Arthur Rubinstein

Des amateurs ?